La Tribune des canuts n°8 (janvier 2018)

Deux évènements.
Deux outils pour combattre.

La Tribune des canuts n°8

L’éditorial de Grégoire Connolly

Vous trouverez dans cette Tribune des canuts, analyses et reportages sur deux événements marquants de l’actualité politique locale : les “réorganisations” aux Hospices Civils de Lyon (page I) et les “réorganisations” des “rythmes scolaires” (page II). En apparence, ils ont peu de choses en commun. En réalité, trois points essentiels :

1) Les deux découlent de la politique du gouvernement Macron – et ses prédécesseurs
– pour diminuer le “coût du travail” en faveur des patrons. Il leur accorde la suppression des cotisations à la Sécu (base fondamentale de l’hôpital) et destruction des conventions collectives (auxquelles sont rattachés les diplômes, donc l’École sur laquelle repose leur préparation). Il liquide par conséquent Hôpital et École publics (en particulier le Bac – page II).

2) Les deux sont permis par les relais de cette politique, comme la mairie de Lyon. « Pas étonnant, elle est du même bord », me rétorquera-t-on. Elle n’est pas seule : d’autres ne leurs laissent-ils pas les mains libres en arguant du respect de leur “légitimité” et du “calendrier électoral” ?

3) Les deux provoquent colère des travailleurs et “usagers”, et recherche de mobilisation unitaire pour y faire échec – un enseignement pour ceux qui disent qu’il est “difficile de mobiliser” contre Macron.

Sur un autre plan, la mobilisation se développe en soutien aux réfugiés, confrontés eux aussi à la politique de ce gouvernement qui les chasse de leurs pays… avant de les expulser de France (page II).

Enseignants, hospitaliers, ouvriers, jeunes, réfugiés,… Tous sont confrontés aux mêmes attaques du gouvernement, de l’Union Européenne. Tous nous aspirons à l’unité pour défendre nos droits.

Il faudra bien que soit trouvé le chemin de « l’unité pour chasser le gouvernement Macron et sa politique ». C’est la raison du soutien du POID à la campagne « pour une manifestation nationale unitaire à Paris sur ce mot d’ordre » (lancée par la conférence du 2 décembre).

Et il faudra bien que soit instaurée une politique ouvrière, un gouvernement ouvrier. Pour cela, il y a deux outils :

– la construction d’un parti ouvrier, que le POID propose ;

– la lecture et la diffusion de La Tribune des travailleurs… et de son supplément local, votre Tribune des canuts !

Depuis son premier numéro, La Tribune des canuts se veut tribune de discussion. C’est VOTRE journal. Analyses et problèmes politiques y sont exposés.

Qu’en pensez-vous ? Pouvons-nous agir ensemble sur des questions qui y sont soulevées ? Discutons-le, diffusons-le, contribuez à VOTRE journal.