Réunion publique du 2 juin : des échanges, des perspectives et une proposition

Reunionpublique2juin-2

Le 2 juin 2017, près d’une vingtaine de travailleurs et jeunes se sont réunis au Palais du Travail de Villeurbanne sur l’invitation du POID à l’occasion d’une réunion publique animée par les candidats du Parti sur la 6e circonscription.

Le candidat, Grégoire PRIVOLT, est revenu sur la situation politique avant les législatives : illégitimité de la présidence MACRON, volonté du gouvernement d’augmenter le budget de l’armée, de poursuivre et d’aggraver la contre-réforme El Khomri, de détruire la Sécurité Sociale. La situation de l’école et de l’Université a été particulièrement évoquée, notamment la quarantaine d’écoles du Rhône qui n’ont pas de locaux suffisants pour ouvrir les classes nécessaires.

Face à la décomposition des partis – décomposition organisée, chacun sur son propre plan, par le mouvement En Marche ! de Macron comme par la France insoumise -, la signification de la candidature a été donnée : pour un authentique parti ouvrier, pour la défense des acquis ouvriers et la satisfaction des revendications, pour l’Assemblée constituante qui posera les formes et les bases du pouvoir qui donnera satisfaction aux revendications.

L’unité sur les revendications a été abordée avec la proposition d’inviter L. LEGENDRE (candidat de la France insoumise), M. SOARES (candidat du PCF) et d’autres à organiser une délégation à la mairie de Villeurbanne pour l’ouverture immédiate de classes dans chaque école où c’est nécessaire.

Reunionpublique2juin-trib

La suppléante, Elisabeth INSALACO, a rappelé, par des exemples concrets, la signification et les conséquences de la loi El Khomri sur la situation des travailleurs, notamment dans le cadre de la destruction du contrat de travail et des conventions collectives.

Un dialogue riche entre les participants s’est instauré et a porté sur la situation de la santé et des handicapés, sur la distinction entre le POID et les autres partis, sur la crise de la Ve République, sur la rupture avec l’UE, sur la question du FN, sur l’écologie, sur le projet de loi Bayrou, sur la nécessité de constituer un authentique parti ouvrier, sur l’unité d’action des travailleurs, sur le congrès départemental du POID du 10 juin.